Comment augmenter le capital social de son entreprise ?

Durant le cycle d'existence d'une entreprise, il est possible d'augmenter son capital social. N'importe quelle entreprise pourrait procéder à cette opération si le besoin se fait sentir. Il existe plusieurs manières de le faire. Découvrez quelques-unes à travers cet article.

Qu'est-ce que le capital social ?

Le capital social est l'élément de base pour la création d'une entreprise. Il arrive parfois que certaines formes juridiques imposent un montant minimum; cliquer pour en savoir plus. Il peut toutefois être stable, variable ou en partie libéré. Le capital social peut être composé d'un apport en numéraire, en nature et aussi en industrie. Cela dépend de l'entrepreneur. Pour ce fait, il vous faudra obligatoirement remplir ce critère dans la mesure où vous désirez créer votre propre entreprise. En plus, ce dernier influence vos éventuels partenaires d'affaires, ainsi que les clients d'une certaine manière.

Par incorporation de réserve

La première façon d'augmenter le capital social de votre entreprise est de procéder à une incorporation de réserve. Cette stratégie vise à réserver les bénéfices de l'entreprise à votre capital social. Autrement dit, les bénéfices non distribués aux actionnaires ou associés seront dédiés au capital social. Si votre capital social initial est de 1000€ par exemple, un ajout de 500€ permettra donc de l'augmenter de 50%. En revanche, il faudra d'abord une approbation de tous les actionnaires avant de procéder ainsi, au risque de créer des altercations.

L'augmenter en numéraire ou en nature

En dehors de procéder à une incorporation de réserve, il est possible d'augmenter le capital social de votre entreprise en insistant sur une augmentation de capital en numéraire. Elle vise à ajouter plus de liquidité au capital initial. Pour le faire, vous pourrez par exemple dénicher d'autres partenaires d'affaires. L'investissement financier de ces derniers permettra de hausser le capital social de l'entreprise. Par ailleurs, vous pouvez opter pour un apport en nature. À ce niveau, il s'agit des biens immobiliers ou autres, mais qui ne sont pas des sommes d'argent.