Les principes sur les droits humains : que faut-il savoir ?

Tous les êtres vivants sur la planète terre, sont tous soumis à des principes juridiques, quelque soit leurs rends social ou bien d’autres. C’est-à-dire qu’ils disposent des mêmes droits devant la juridiction. Ces droits leur garantissent des libertés et leur donnent de l’assurance sure partout où ils se trouvent dans le monde. Il est donc important que chaque être humain soit traiter convenablement en fonction de ces droits. Plus ici.

Universels et inaliénables

Si de nos jours les droits universels de l’homme sont connus de tous et sont aussi appliqués dans toutes les nations du monde, c’est parce que dans les années 1948 il y eut une prise de conscience. Cette prise de conscience concerne la vulnérabilité de l’homme sans ces droits. C’est pour cette raison que toutes les nations se sont unies pour l’adoption d’un document contenant 30 articles sur les droits universels de l’homme. Ils n’ont pas oublié de célébrer tous les ans une journée dédiés à ces droits. Pour plus d’explication, veuillez continuer la lecture.

Ce document contient aussi plusieurs chartes internationales dont celle d’économie, de la culture, du social, des droits civiques et politiques.Elles assurent la protection des droits de l’homme sur tous les plans de la vie. Quel que soit la puissance que vous avez à toucher aux principes de la loi dans votre pays, sachiez que les droits de l’homme sont inaliénables.

Les droits et les obligations vont de pair

La plupart des pays ont appliqué à divers niveaux tous les traités concernant les droits de l’homme. Bien qu’il existe neuf principes qui ne sont pas une obligation pour les nations, ils les ont presque tous appliquées. Quelle que soit la puissance militaire, économique, politique d’une nation, elle se doit donc de respecter les principes des droits universels de l’homme.

Pour cela il est important pour les pays de respecter les diverses conventions de cette charte. L’idéale est de les mettre en application quel que soit la personne qui est en face de la juridiction.