Que savoir sur une climatisation par eau de mer ?

La technique permettant d’utiliser l’eau de mer pour faire fonctionner un système de climatisation est appelée « la thalassothermie ». Souvent utilisée sur les îles et au bord de la mer, cette méthode très efficace produit un faible impact écologique. Mais, comment une climatisation par eau de mer fonctionne-t-elle ? Voilà la principale interrogation à laquelle ce billet se chargera de répondre.

Le mode de fonctionnement d’une climatisation par eau de mer

Avant de pouvoir être utilisée comme source d’énergie, l’eau de mer est puisée en profondeur là où sa température est assez basse. En effet, ce type de système de climatisation permet de refroidir des bâtiments grâce à l'eau de mer..

En outre, il permet de réchauffer en hiver lorsque la température de l’atmosphère est plus basse que celle de la mer. Une fois l’eau de mer pompée, elle est injectée dans un échangeur thermique, puis des calories naturellement présentes l’intérieur de ce dernier sont récupérées avant que l’eau ne retourne à la mer. 

Ce système de climatisation sans équipement extérieur présente donc tous les intérêts de la pompe à chaleur. En fait, il n’est doté d’aucune évacuation ou ventilation. De plus, l’eau qu’il rejette n’augmente que d’un degré par rapport à sa température initiale, donc ce type d’équipement ne produit aucun impact négatif sur l’environnement dans lequel il est installé. 

Les avantages d’une climatisation par eau de mer

L’absence de rejets polluants dans la nature et le respect total de l’environnement constituent les principaux avantages qui découlent de l’utilisation de l’énergie thermique marine. Ce type de système particulièrement performant s’installe près des littoraux. Car il permet de faire tourner de plusieurs appareils de chauffage alimentés par une source locale, inépuisable et gratuite. 

De plus, ses rendements sont meilleurs que celui des techniques de pompe à chaleur utilisant l’air comme énergie première. Pour finir, les systèmes de climatisation utilisant l’eau de mer permettent de réduire de 60% la consommation d’énergie.