Quelques raisons de souscrire à une assurance maritime

Le secteur du transport est un secteur à risque. Ceci est encore plus criard quand il s'agit du transport maritime. Cette voie est , en elle-même, un véritable pari avec les éventuels désagréments. Face à cet état de choses, il s'avère très important de souscrire à une assurance maritime. Mais si vous voulez toujours des raisons valables et capables de vous convaincre à souscrire à une telle assurance , vous les aurez , à n'en point douter dans cet article.

Pour protéger votre bateau

La première raison pour laquelle vous devez souscrire à une assurance maritime , c'est pour protéger votre engin. La compagnie d'assurance vous garantit votre bateau en cas de péril. Si vous voulez en savoir plus, allez sur le site. En effet en pleine mer, un tsunami, un typhon ou un autre phénomène naturel peut survenir et faire vaciller le cours des activités. Le bateau peut faire naufrage et causer d'énormes dégâts. Ces dégâts obligeront le propriétaire du navire à assumer les pertes et ,comprenez que ce ne sont pas de légères pertes. Face à ceci il est préférable que vous fassiez assurer votre machine.

Des fois, ce ne sont pas des catastrophes naturelles, mais une imprudence ou la manifestation de mauvaise foi telle que le détournement de navire par les pirates. Vous devez donc avoir une assurance afin que les réparations ne pèsent pas sur vous.

Pour protéger la cargaison

Dès que le navire connait un accident , les pertes peuvent ne pas s'apprécier sur la machine même. Il arrive des fois où ce sont uniquement les produits transportés qui sont endommagés. Là encore il va falloir avoir recours à une assurance maritime pour rétablir le propriétaire des marchandises dans ses droits. Un contrat d'assurance préserve alors du propriétaire de navire de tout accident éventuel causant des dommages non seulement au bateau, mais aussi à la cargaison.

Toutefois, tout dépend des clauses stipulées dans le contrat d'assurance. Il faudra faire très attention aux exclusions, car par une clause, l'assureur peut se désengager d'une part considérable des réparations et ne vouloir supporter qu'une infirme part.